Le critérium cavalier en 2002/2003

Les compétitions de 2000 à 2010

Retour à la page principale des compétitions

Critérium Cavalier - Saison 2002 - 2003

Eh bien c'était pas une saison qui restera dans les annales...

Ronde 1 (Vincennes 3 - 1 Tour Blanche)

L’IMPORTANT C’EST DE PARTICIPER

  • 1er échiquier : Les deux hommes sont imperturbables. Loïc sirote son candy parfum chocolat, l’autre Alain, a préféré garder sa casquette. La concentration est à son maximum. Dommage !

  • 2ème échiquier : Elo 1499 contre Elo 1499 tous les espoirs sont permis Dernier vainqueur du tournoi blitz, l’adversaire prend régulièrement ses 2 secondes de réflexion à chaque coup (il ne joue que depuis 55 ans). 32ème coup, l’homme s’interroge au-delà des dix secondes et Christian en déduit qu’il a fait un coup fumant. Cela ne suffira pas pour gagner. Nous aurons cependant découvert que cet homme parlait, il a dit « au r’voir » Sympa !

  • 3ème échiquier : Commentaire de Roger : « Arrgghh ! ! »

  • 4ème échiquier : Le Capitaine de l’équipe avait dit : « à chaque fois que je joue contre un tout jeune, je me fais …. ». Il avait effectivement raison ! Notons l’innocence avec laquelle Camille a demandé à son adversaire si une telle erreur n’était pas volontaire ? Bravo à Camille qui a sauvé l’honneur !

Ronde 2 (Tour Blanche 1 - 2.5 Champs sur Marne)

On aurait pu appeler cette rencontre le "bal des débutants".…C'est une grosse journée de compétition pour le club, qui mobilise tant que je ne peux produire que trois joueurs. Frédéric arrive avec un petit retard de 10 minutes à la pendule : ouf ! Un absent encore et c'est le forfait d'équipe. Nous allons essayer de limiter les dégâts. Le reste de la rencontre se passe tranquillement dans l'esprit - mais difficilement sur l'échiquier -, à peine perturbée par des événements externes (lire les autres comptes-rendus de critérium)…..

  • 1er échiquier : Christian avec les blancs est confronté à une sicilienne. Sans se démonter il déploie ses pièces à l'italienne, faisant fi de son adversaire. Malheureusement les complications arrivent très vite après une poussée hasardeuse 13.d4 arrive 13….cxd4 et une fourchette impévue : sauver le cavalier ou le fou. Peine perdue pour le sauvetage du cavalier……et trois pions à suivre. Face à deux pions centraux passés-liés la tâche est bien difficile. Christian abandonne au 32è

  • 2ème échiquier : Pour ma "première fois" je rencontre une femme ! Bien que débutante elle aussi, elle jouit de l'initiative avec les blancs. Son deuxième coup me trouble : 1.e4 c6 2.c4….mais il ne faut pas craquer si tôt ! Je me concentre sur le développement de mes pièces…S'ensuit une longue série de coups et d'échanges avec un équilibre qui vacille. Je ne lâche rien : c'est à l'usure que ça se gagne. Plus tard, le cœur battant, j'immisce ma dame sur la deuxième rangée avant de donner le coup de grâce après 1h15 de sombres manœuvres, mais dans une jolie position.

  • 3ème échiquier : Le retard de Frédéric ne l'empêche pas de gagner un pion au 8è coup puis une bonne qualité au 19è coup (une tour pour un cavalier) dans une partie des Quatre Cavaliers. Malgré ce handicap les noirs ont un bon contre-jeu et Frédéric doit défendre. La nullité est conclue dans une position d'échec perpétuel. C'est dommage en regard d'une aile dame riche de quatre pions contre deux. Je recommande à Frédéric la participation au stage "Transformation des avantages" le 26 de janvier !

  • 4ème échiquier : Je remarque que pour le joueur fantôme il est très difficile de se saisir des pièces. Aussi doit-il abandonner sans même jouer. Merci quand-même !